Le bleu de l’été de Emilie Richards

Merci Babélio, pour m’avoir offert « Le bleu de l’été » de Emilie Richards, joli livre lors du concours ‘Masse critique » de janvier 2013, Je viens juste de finir de lire ce roman et je poste donc ma petite chronique – dans les temps – de justesse.

Lecture 2013 – 507 pages – Sortie : NC – Auteur : Emilie Richards – Editions Harlequin

En savoir +

Aujourd’hui, Maddie est en bleu, un bleu couleur de ciel d’été. Maddie, c’est la petite-fille que Charlotte Hale n’a jamais pu embrasser, à qui elle n’a même jamais pu parler. Car pour parvenir au sommet de la réussite, et laisser définitivement derrière elle une enfance pauvre et douloureuse, elle a dû renoncer, bien des années plus tôt, à l’affection de tous ceux qui comptaient pour elle. Un choix qu’elle a toujours considéré comme le seul possible, et qu’elle n’a jamais remis en question. Jusqu’au jour où, bouleversée par une terrible nouvelle, elle prend conscience qu’elle ne peut plus continuer ainsi : avant qu’il ne soit trop tard, elle doit renouer les fils rompus de sa vie. Et pour commencer, parvenir à faire enfin la connaissance de Maddie, cette petite fille si attachante, si fragile, afin de lui offrir tout son amour. Cette quête, aussi désespérée que lumineuse, pour trouver le vrai sens de son existence, Charlotte comprend très vite qu’elle ne pourra l’entreprendre seule. Et qu’elle ne touchera au but que grâce aux femmes extraordinaires dont le chemin vient de croiser le sien…

Très jolie couverture. C’est le premier livre que je lis de cette auteure et j’ai beaucoup aimé son style, sa sensibilité. Merci Emilie Richards.

L’auteure :
 

Nationalité : États-Unis – Né(e) à : Bethesda, Maryland

Biographie :
Richesse d’une intrigue nourrie par la générosité et l’humanité de l’auteur, souffle romanesque, profondeur psychologique des personnages – les romans d’Emilie Richards méritent l’immense succès qu’ils rencontrent aux États-Unis et dans le monde. Ses livres sont régulièrement classés sur la liste des meilleures ventes de USA Today.

L’avis de Sybelline

« Le bleu de l’été » de Emilie Richards…

Cette histoire m’a touchée, Charlotte m’a émue…  Cette femme qui se bats encore et encore durant toute sa vie, pour sa reconnaissance, pour exister en tant qu’individu – car elle n’a pas eu vraiment de place durant son enfance, une enfance « à la cosette » – son besoin de revanche lui fait finalement tout perdre : son mari, sa fille, sa petite fille. Malgré les  non dits, la colères, les rejets… Elle veut retrouver l’amour des siens, pour avoir simplement une place parmi eux et qu’ils retrouvent leurs places auprès d’elle… Pour que l’amour s’exprime à nouveau – ou Enfin.
 
Charlotte, la cinquantaine, séduisante, femme d’affaire accomplie mais femme esseulée, mère déchue et grand mère inexistante. Elle a donc l’espoir de pouvoir faire changer les choses… Avant qu’il ne soit trop tard… C’est son combat car elle a changée, elle a compris que rien ne sert de vouloir tout contrôler… On ne contrôle pas la vie, on ne contrôle pas les gens, on ne contrôle pas l’amour et encore moins l’amitié.
 
Sur son chemin de rédemption, elle va faire la connaissance de femmes extraordinaires qu’elle va aider et qui vont l’aider, qu’elle va aimer et qui vont l’aimer… Gardant un oeil lointain sur Maddie, sa petite fille qu’elle ne connaît pas… Sa fille Taylor a coupé les ponts. Son ex-mari aussi. Elle est l’intruse, elle n’est pas la bienvenue.
 
Charlotte a un secret… Et cela va l’aider a faire les pas nécessaires pour approcher ces personnes aimées… Il faudras bien qu’elle le leur dise mais pas de suite, cela gâcherait tout… Charlotte va mettre tout en oeuvre pour améliorer sa vie et la vie des autres, pour « réparer » ce qui n’aurait pas dû se briser…
 
Quelle merveilleux combat, quelle femme courageuse.
 
J’ai pensé à ma maman en lisant ce roman… Ah si seulement elle pouvait faire une démarche similaire. Elle aurait sa place de grand-mère peut-être… Seulement il faut un grand courage et une grande compréhension de soi et des autres pour faire un retour sur ses erreurs, mettre son ego de côté et enfin prendre la vie comme elle est, accepter son passé et faire en sorte que le présent soit meilleur, avoir sa place et laisser de la place aux autres…
 
Certaines personnes y arrivent – un évènement dans leur vie, la rencontre d’une personne les y aidant souvent – d’autres n’y arrivent pas et restent avec leurs souffrances, leurs peurs, leurs colères… leur idiotie…
 
Ces personnes passent à côté de leur vie… mais le savent-elles ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :