L’enfant qui de Jeanne Benameur

J’ai vu « L’enfant qui » de Jeanne Benameur dans les partages de mon fil d’actualité Facebook, j’ai lu des éloges et j’ai trouvée la couverture simple et belle. Cela m’a donc donné envie de découvrir la plume de cet auteur… Je vous le dis en avance : C’EST TRÈS POÉTIQUE !

Lecture : Juillet 2017 – 119 pages – Sortie : 3 mai 2017 – Auteur : Jeanne Benameur – Éditions Actes Sud

En savoir +

Dans l’absence laissée par la disparition inexpliquée de sa mère, un enfant, son père et sa grand-mère partent chacun à la reconquête de leur place et de leur présence au monde.

Dix-sept ans après le choc des Demeurées, Jeanne Benameur, fidèle aux âmes nues, pose avec L’enfant qui, texte talisman, une nouvelle pierre sur le chemin le plus juste vers la liberté.

Porté par la puissance de l’imaginaire, L’enfant qui raconte l’invention de soi, et se déploie, sensuel et concret, en osmose avec le paysage et les élans des corps, pour mieux trouver l’envol.


L’avis de Sybelline

Dans « L’enfant qui », l’auteur aborde un sujet grave : l’absence, la perte, la disparition d’une femme, d’une mère, d’une compagne…

L’auteur arrive à nous plonger dans la psychologie et le ressenti, on voit par les yeux, le cœur, les pensées de trois personnages : un père/compagnon, un enfant, une grand mère…

Un chemin initiatique vers la compréhension, le pardon et l’acceptation…

La peine des personnages est abordée de façon profonde et poétique…

Les mots sont joliment posés et répétés, les redondances imposent un rythme à la lecture.

C’est une découverte. Là c’est une nouvelle, un essai sur un thème, une histoire courte, j’essayerais de relire l’auteur et cette fois ci ce sera un roman.

Jolie plume.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :