L’année des volcans de François-Guillaume Lorrain

« L’année des volcans » est un très joli livre, merci au Site Babélio, dans le cadre de Masse critique. Format et texture des pages très agréable, merci aux Editions Flammarion.

Auteur : François-Guillaume Lorrain | Nombre de pages : 384 | Éditeur : Editions Flammarion | Date de parution : 2013 | Genre : Histoire vraie, romance | Date de lecture : Février 2014 – COUP DE COEUR

En savoir +

« L’essentiel dans la vie, lui avait appris Rossellini, ce n’était pas l’exactitude, mais les libertés qu’on prenait et qui ne s’accommodaient pas toujours de la vérité. » Rossellini, un des trois personnages de ce roman, place la liberté – la sienne d’abord – au-dessus de tout. C’est ainsi qu’ayant promis à sa tyrannique maîtresse, Anna Magnani, le premier rôle de son prochain film, le voilà qui, par calcul puis par amour, l’offre à une Ingrid Bergman lasse des productions hollywoodiennes et prête à risquer sa carrière et sa vie personnelle pour ce cinéaste de génie.
 
Les Enchaînés (TP) raconte les amours scandaleuses de Roberto Rossellini et Ingrid Bergman mais, aussi, l’étrange guerre cinématographique qui en a découlé : alors que Rossellini filme Ingrid Bergman dans Stromboli , au même moment, sur l’île voisine, Anna Magnani réplique en tournant Vulcano sous la direction de Dieterle : deux scénarios jumeaux, deux tournages chaotiques, deux actrices, deux volcans. Mais peut-il y avoir un vainqueur dans cette guerre des volcans ?
 
François-Guillaume Lorrain fait magistralement revivre le cinéma et le climat d’après guerre et parvient à approcher le mystère de trois grandioses personnalités, éprises de liberté et affranchies des conventions : Rossellini, Bergman et Magnani.

L’avis de Sybelline 

L’année des volcans…

« Cher M. Rossellini, J’ai vu vos films Rome, ville ouverte et Païsa, et les ai beaucoup aimés. Si vous avez besoin d’une actrice suédoise qui parle très bien anglais, qui n’a pas oublié son allemand, qui n’est pas très compréhensible en français et qui, en italien, ne sait dire que « ti amo », je suis prête à venir faire un film avec vous. » – Ingrid Bergman

ibergmi001p1

En tant que Cinéphile, j’ai apprécié ce pan d’histoire du cinéma, ces deux actrices mises en concurrence à la fois sur le plan privé et sur le plan professionnel, ces deux films parallèles, ces deux tournages difficiles et improbables dans des conditions extrêmes, ces deux femmes dans la tourmentes qui sont face à des choix difficiles – tout est en péril, leurs carrières, leur vie privée – tout cela sur fond d’éruption imminente du volcan « Le Stromboli ».

C’est histoire de deux tournages, « Volcano » et « Stromboli » chacun sur une ile volcanique proche l’une de l’autre, deux volcans, deux réalisateurs, deux actrices et un même scénario.

On y découvre ces trois êtres passionnés-torturés qui s’aiment et se déchirent dans un contexte historique d’après guerre avec une Europe et une Amérique prude, où l’adultère est alors un véritable délit.

L’année des volcans…

Ces deux grandes stars aiment et sont aimées du même homme. D’un coté Anna Magnani, star italienne adulée et de l’autre, Ingrid Bergman star américaine reniée. Cet homme c’est Roberto Rosselini, un cinéaste italien, un aimant à femmes et pourtant un homme à failles…Tout comme ces deux femmes fortes et pourtant si fragiles, l’une a un caractère de feu allant jusqu’à maltraiter Roberto et l’autre est une beauté glacée et prude malheureuse dans son couple.

De là une véritable guerre est déclarée, le scandale éclate, tous 3 sont mariés et ont des enfants. Et pourtant Roberto et Ingrid vont se marier, fonder une famille envers et contre tout.

Tout cela rend ce roman passionnant, une sorte de documentaire, récit de tournages, on y parle de Hitchcock qui dirigea Ingrid Bergman, de Felllini, de la Metro Goldwyn Mayer, de greta Garbo, de toute l’époque de la grandeur d’Hollywood, des grandes salles, des stars… MAGNIFIQUE rétrospective d’une époque !

Une histoire qui n’a rien a envier au meilleur scénario hollywoodien, et pourtant c’est le derrière du décor que l’on découvre, les coulisses….

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :