Comme dans un film – Régis de Sà Moreira

J’aime le style de cet auteur, c »Comme dans un film » est le 3e roman que je lis, j’ai lu et beaucoup aimé :  La vie et Le libraire.

J’ai rencontré l’auteur en 2016 lors du salon de la 25e heure au Mans

Lecture : Octobre 2017 – 352 pages – Sortie : août 2016 – Auteur : Régis de Sà Moreira – Éditions Au Diable Vauvert – Coup de coeur

Le roman d’une rencontre, relatée avec humour et tendresse à la manière d’un scénario de film. Le récit évoque l’amour et le couple à l’épreuve du quotidien : la naissance du désir, la passion, l’habitude, la lassitude, la colère, l’aversion, la séparation, la réconciliation, l’enfantement, etc.


L’avis de Sybelline

Comme dans un film…

LA LECTRICE : Du dialogue, rien que du dialogue, elle et lui, lui et elle

LUI : Et tout plein de « figurants »…

ELLE : Leur histoire avec ses hauts et ses bas…

LUI : Comme dans un film, comme dans la vie…

LA LECTRICE : Très réaliste !

ELLE : Des sentiments.

LUI : Du sexe.

ELLE : Du désir.

LUI : Des doutes.

ELLE : Des espoirs.

LUI : Des déceptions…

ELLE : Du bonheur

LUI : De la tristesse aussi…

ELLE ET LUI : Tout ce qui fait la vie…

LA LECTRICE : La vie est un film et un film c’est la vie….

ELLE : Ils s’aiment.

LUI : Ils se désirent.

ELLE : Ou pas…

LUI : Ils se détestent.

ELLE : Pas que…

LE CERVEAU DE LA LECTRICE : Petit bémol, le fait que ce soit sans cesse du dialogue, lire le ‘lui’ ‘elle’ ralentit la lecture… on bute dessus.

LE VOYAGEUR DU TRAM: Il y a des moments hilarants ! La lectrice rit toute seule dans le wagon !

LA LECTRICE : C’est amusant et surprenant. Et tous ces personnages qui interviennent dans leur histoire, c’est décalé.

JIM MORRISON : Je ne suis pas intervenu dans leur histoire pour ma part.

MICKAËL JACKSON : Moi si, normal I’m the king of the pop.

LA LECTRICE : On s’attache aux personnages !

ELLE : Ils sont si natures.

LUI : Si imparfaits.

ELLE : Si vrais…

SA MÈRE A ELLE : On les suit dans leur quête du bonheur, la construction de celui ci

SON PÈRE A ELLE : Ou la déconstruction

LA LECTRICE : Quel joli film… euh roman ! Quelle bonne idée !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :