Ville condamnée – Nicolas Villeneuve

J’ai lu le thriller Dernière la porte il y a quelques temps déjà et j’avais beaucoup aimé, lorsque l’auteur m’a contacté pour lire ce nouveau roman « Ville condamnée « , j’ai bien sur dit OUI de suite.

Lecture :  Mars 2018 –  228 pages ( 212 en .epub) – Sorti le 25 nov. 2017 – Auteur : Nicolas Villeneuve – SP Ebook / Rebelle Éditions

« Bienvenue à Mersin ». C’est l’affiche qui accueille Marc et ses compagnons à l’entrée de la petite ville calme. Peut-être même trop calme. Pas de bruit, pas d’habitant… simplement des questions qui se bousculent dans les têtes et l’étrange sensation d’une présence qui murmure de fuir.


L’avis de Sybelline

Alors là… Bluffée ! Et comment je vais faire pour faire ma chroniquesur « Ville condamnée  » du coup ? Parce que si je vous raconte ce qui se passe dans cette ville… il n’y aura plus de surprise !Je ne vais rein dire de l’histoire… voilà !

Je peux juste vous dire que les personnages de cette aventure vont être très bousculés… Le suspens est complet de bout en bout. Mais ça ne va pas Nicolas Villeneuve ? C’est complètement dingue cette histoire ! …. c’est moite comme la sueur, poussiéreux comme un désert, ça sent la mort… la peur… Un vrai cauchemar cette histoire.

Le lecteur se trouve aussi piégé et perdu que Marc, Henri, Clara et Jessica… Est ce qu’on va tous s’en sortir ?

Des questions… On a que cela, et plus on avance dans le récit, plus c’est pire… On est sous tension… L’auteur nous perds et nous rattrape…

Bienvenu à Mersin… La ville morte ou ville fantôme ! Vous y entrez à vos risques et périls.

Merci à l’auteur, je suis entré dedans et j’ai bien cru y rester… Bien contente d’être arrivé à la fin… L’atmosphère est lourde… Enfin je reprends mon souffle.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. NovaBaby dit :

    Ce que tu dis donne plutôt envie, de temps que tu ne parles pas du côté brouillon de l’écriture qui semblait avoir été le point noir de la chronique que j’ai lu à son sujet. Pourquoi pas.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :