La nuit a dévoré le monde – Pit Agarmen

La nuit a dévoré le monde… Depuis longtemps,l’homme a atteint le stade ultime de la décadence et de la cruauté…

Oh mais non ça s’fait pas !! Le film sort au cinéma > FICHE DU FILM / et j’ai le livre dans ma pile à lire (ok ! en ce moment cela arrive souvent… Que de romans adaptés au Cinéma)

Du coup je l’ai lu et j’ai découvert que… Pit Agarmen n’est autre que l’auteur Martin Page dont j’ai lu et aimé déjà « Comment je suis devenu stupide » (mon avis) Y a bonheur ! et j’ai à lire « Je suis un Dragon » !

Lecture : Mars 2018 – 216 pages – Sortie : 2012 – Auteur : Pit Agarmen /*Martin Page – Éditions Robert Laffont – Coup de coeur –

En savoir +

Depuis longtemps,l’homme a atteint le stade ultime de la décadence et de la cruauté. Il n’y avait sans doute qu’un pas pour qu’il se transforme en monstre…  Une épidémie a changé la plupart des êtres humains en créatures démoniaques, avides de chair et de sang. On a vite compris leur nature : ce sont des zombies. Rien n’a pu les arrêter, ni la police, ni l’armée. Ils ont tout ravagé. Antoine Verney est un survivant par hasard. Il n’a rien d’un héros. Il se retrouve à la fois prisonnier et protégé dans un immeuble parisien, alors que dans les rues les morts-vivants pourchassent les derniers humains. Du haut de sa tour, tel Robinson sur son île, Antoine apprend à survivre et se confronte à la terreur. Armé d’un fusil, il découvre avec surprise qu’il peut tuer et qu’il a même un certain talent pour ça. C’est un double combat qu’il va devoir mener, pour s’inventer une nouvelle vie et ne pas sombrer dans la folie.


L’avis de Sybelline

J’ai trouvé le livre « La nuit a dévoré le monde » il y a quelques mois dans une librairie d’occasion, attiré par le titre et la couverture… Du roman contemporain parlant de zombies, étonnant, ma curiosité n’a pas hésité ! Et il y a quelques jours, une bande annonce au cinéma… j’ai reconnu le titre – TILT – « oh ! mais j’ai le livre à lire… c’est pas possible ! » Ni une… Ni deux.. Il faut que je le lise avant le film ! Ce que j’ai fais ! Du coup je vais vous mettre mon avis sur LE ROMAN et sur LE FILM.

Des histoires de zombies, j’en lis peu… j’ai lu déjà « Le Passage » de Justin Cronin et la série FEED de Mira Grant ( Pas lu le tome 1, Deadline  Red Flag) .

Antoine est un homme taciturne, asocial et dépressif, un écrivain qui vit reclus du monde la majeure parti du temps.  Et… Le monde disparaît, les humains sont devenu des zombies… pas lui.

Antoine fait tout pour survivre, non seulement ne pas se faire dévorer par ses créatures mais aussi accepter la grande solitude dans laquelle il est par la force des choses… Un peu comme dans le film « seul au monde » avec Tom hanks…

L’humain a besoin de ses congénères… Antoine est un Robinson parisien.

C’est super bien écrit et c’est addictif, cela pose beaucoup de questions sur l’humain, la société, leur rapports entre eux, la nature… Certes le thème est horrible, l’écrivain se sert de ce thème pour poser les problèmes de société et aborder les questions existentielles.

Une bien belle lecture… Hâte de voir ce que donne l’adaptation au cinéma.


LE FILM

Le réalisateur Dominique Rocher nous dit :

« J’ai tout de suite été séduit par ce texte, son ton atypique et la façon dont il pose la question de l’isolement et du rapport aux autres. Et surtout par la personnalité de Sam, un personnage qui aime la solitude, à la limite de l’agoraphobie. C’est cette misanthropie qui s’incarne à travers le genre. Lorsqu’il émerge dans un monde transformé pendant la nuit, au milieu d’un océan de zombies, cette transformation ne le surprend pas. Je dirais même qu’il est armé pour survivre, psychologiquement ».

L’avis de Sybelline 

Du coup, il y a beaucoup trop de choses différentes à mon goût : ils ont fait le choix que le héro soit musicien – plutôt que romancier… Le choix du silence plutôt qu’une voix  narrative…

Dans le roman, on ressent bien le temps qui passe, là beaucoup moins. Il manque la partie psychologique sur l’être humain / la société.

Le livre a beaucoup plus d’invention et d’humour.

Je ne comprends pas forcément certains choix, cela donne une histoire moins sur la réflexion… C’est un film aussi, on est sur l’image.

Dans l’ensemble bien rendu tout de même, film lent du fait de ce silence… Je suis mitigée, je peux juste dire que je préfère largement le livre.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. NovaBaby dit :

    Je ne savais pas non plus qu’il allait sortir au cinéma. Du coup j’ai hâte d’avoir ton avis comparatif des deux œuvres. En tout cas ce que tu dis sur le livre donne bien envie.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :