Le confluent des âmes – Myriam Audouin

Deuxième lecture dans le cadre du MARATHON LECTURE du groupe Facebook Tic Tac BooksJ'ai choisi 'Le confluent des âmes' de mon amie auteure Myriam Audouin, roman dédicacé bien sûr. Voici donc mon retour de lecture sur cette jolie saga familiale qui se déroule au Mans, en sarthe (72) et surtout à différentes époques et sur divers continents… Je trouve que ce roman est un peu du développement personnel, cela nous questionne sur les origines, les liens familiaux, le destin…

Date de lecture : 2022  –  Nombre pages : 286 – Auteur : Myriam Audouin – Date de sortie : Juin 2021 – Edition : Auto Edition

 

Description | 4ème de couverture

Cette saga se déroule sur plusieurs générations : un siècle et demi de destins heureux et tragiques.

Une esclave, un doughboy, un nazi, un ouvrier ukrainien…

Mais aussi une famille mancelle, de nos jours : une grand-mère nymphomane, deux enfants qui se déchirent, une conteuse, un conseiller funéraire et un barman gay.

Que peut bien avoir en commun la famille Loiseau avec tous ces personnages venus d’un autre temps, d’un autre monde ?

Il est établi que la différence singularise tous les êtres de la terre : soit par la couleur de la peau, la culture, la religion, le milieu social ou la personnalité. On l’affirme, seulement quand on parle d’humanité, on emploie bien ce mot au singulier, non ?

Les mots clés de ce livre : destin, secrets de famille, intrigue, amitié, amour, haine, vengeance, jalousie, pouvoir, rire et aventure. Un condensé de la vie.

Le monde change, évolue ou régresse et pourtant, l’histoire est un éternel recommencement. Les hommes déversent leur amour ou commettent l’irréparable. Ils font de bons ou de mauvais choix. Ainsi va la vie, elle s’éteint et se renouvelle, pour le meilleur ou pour le pire.

Lisez ce livre. Pleurez, riez car cette histoire pourrait bien être la vôtre !

 

Mektoub : quelque chose qui s'écrit au delà de nous et pour lequel nous devons accepter d'être simplement l'encre et non la plume.

L'auteure vit au Mans où elle exerce le métier de secrétaire. Passionnée par les livres depuis sa plus tendre enfance, elle aime jouer avec les mots et compose des poèmes à ses heures perdues. Dans son livre, « Adopter la bonne attitude » (2016), elle raconte son long parcours vers l’adoption.  Elle a également écrit les paroles de la chanson « Lymour » pour les malades de Lyme. À ce jour elle a édité trois recueils de poésie. Ce livre est son premier roman.

Bibliographie :

Auteure sarthoise 72

Collectif OUEST AUTEURS 

Mon avis !

Je retrouve avec plaisir l'écriture fluide et pleine d'émotion de Myriam Audouin et surtout … ses jeux de mots ! Quel roman fantabuleux !

Je vous conseille son livre sur l'adoption : « Adopter la bonne attitude« de Myriam Audouin

L'histoire familiale ?

Pour la plupart, nous ne connaissons de nos origines, de nos ancêtres que ce qu'on nous en raconte.. ou pas. Des bribes d'histoires familiales, souvent des secrets qui sont transmit ou oubliés, ou déformés. Des hommes, des femmes, des enfants bousculés, séparés, réunis… Les guerres, les crises économiques, les amitiés, les jalousies, les amours, les haines…

Et si tout cela tissait encore notre présent ? Pour cela je vous conseille la jolie mini-série turque actuellement sur Netflix : « Le chemin des oliviers » qui aborde le sujet des constellations familiales…

Des personnages forts et attachants

Connaissant l'auteure j'ai reconnu plein de prénoms, plein d'endroits aussi, puisque je vis au Mans.

J'ai trouvé plein de similitudes entre Alice et Myriam… même si Myriam trouve qu'Alice est le personnage le moins intéressant, je trouve qu'Alice est le pilier, le gouvernail, l'ancre de toute cette famille, le LIEN !

La grand-mère fantasque Nadanisa est « Fantabuleuse » !!!!!!!!!!!! Léon et Rémi ! Célia et Noé … Là je ne vous parle que du présent du Roman, au fil du roman vous découvrirez leurs ancêtres…

En route ! Dans la machine à remonter le Temps de Myriam Audouin !

En plus… il y a de jolies références musicales et aussi littéraires. Myriam est « un puit de culture », il est sans fond, sa curiosité n'a pas de limites, elle aime partager ses découvertes… On ressent tout cela dans ce roman.

Oui, j'ai ressenti la complexité de cette histoire à plusieurs niveaux, plusieurs étapes, et la recherche historique. Les chapitres courts et les changement d'époque rendent agréable la lecture. C'est plutôt très réussi !

On est vite absorbés et emportés par l'histoire.

Les arbres généalogiques aident à s'y retrouver et nous perd à la fois… J'avançais parfois de quelques pages pour trouver un autre « shéma de liens » et en savoir + (tricheuse ? moi… euh… je ne lisais pas le reste en avance, je précise ).

Il y a beaucoup de tendresse dans ce roman.

Et cette humanité que l'on ressent tout le long de la lecture.

MERCI MYRIAM d'être qui tu es ! Le cocon familial d'Alice, Léon, Célia et Noël : C'est Myriam tout cela, elle vous enveloppe de bienveillance. Et aussi, quand c'est trop sérieux : elle cherche à vous faire rire et y réussit !

Oui Myriam, j'ai pleuré sur les dernière pages du roman… L'Emotion m'a fait pleuré, c'est une hitoire magnifique ! Et les valeurs humanistes, la tolérance, l'espoir, la richesse qui emplissent ce roman sont un véritable trésor.

Tu es une belle âme, Myriam … Ame / Myriam, la rime n'est surement pas un hasard…

 

Auteure de la chronique : Aline Garcia / Influen'S Mans

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :