L’été où je suis devenue jolie de Jenny Han

Première lecture dans le cadre du MARATHON LECTURE du groupe Facebook Tic Tac Books. J’ai choisis de débuter ce challenge par une histoire ‘légère’, « L’été où je suis devenue jolie » est un roman jeunesse agréable à lire et … pas si léger que cela finalement.

Lecture 2022 – 320 pages – Sortie : 2013 – Auteur : Jenny Han – Editions Livre de Poche Jeunesse 

Depuis qu’elle est enfant, Belly passe tous ses étés dans la maison au bord de la plage.

Là, entre les bains de mer et les pichets de thé glacé, la vie est parfaite. Il y a Susannah et ses fils, Conrad l’ombrageux et Jeremiah, si charmant. Et puis l’été de ses seize ans, les choses changent Susannah sourit un peu moins. Les garçons paraissent plus lointains. Parce qu’il se passe quelque chose dont personne ne parle. Belly aussi a son secret. La vie chavire doucement, pour chacun d’eux. Plus rien ne sera comme avant.


L’avis de Sybelline

L’été où je suis devenue jolie de Jenny Han est le Tome 1 d’une trilogie : T2 – L’été où je t’ai retrouvé, T3 – L’été devant nous.

Il semblerait qu’il existe même une série tv.

Ce roman était depuis longtemps dans ma PAL (Pile A Lire) et ce challenge me permet de le sortir de ma bibliotheque et de le lire enfin !!! Je crois qu’il m’a été offert dans un colis /Swap littéraire.

Innocence, fraicheur et légèreté des vacances d’été !! Avec des flashs-back sur les étés précédents !

L’amour… L’amitié… La famille. Des personnages attachants, on y vit les premiers émois de 3 adolescents dans une jolie famille élargie dans cette grande maison au bord de la plage.

Je me suis demandé si les amours d’enfance mourraient toujours ainsi, lentement d’abord, dans un sanglot, avant de s’évanouir comme ça, d’un coup

Evidemment, Jeremiah avait raison. J’étais amoureuse de Conrad. J’aurais pu dire à quel moment précis j’en avais eu la certitude. Conrad s’était levé de bonne heure afin de préparer un petit déjeuner spécial pour la fêtes de Pères, seulement M. Fisher n’avait pas pu arriver dans la nuit comme prévu. Conrad s’était quand même aux fourneaux; il avait treize ans et cuisinait comme un pied, mais nous avions tout mangé. Alors qu’il nous servait des oeufs caoutchouteux en essayant de dissimuler son chagrin, j’avais pensé: j’aimerai toujours ce garçon.

Cela reste un livre jeunesse qui se lit bien, une écriture fluide, sans chichis. Une jolie romance à déguster l’été !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :