Influen’S Mans a vu le film “Oppenheimer“… Le film fait parler de lui au même titre que le film “Barbie”… mais quelles sont leurs similitudes ou différences ? Ils sont certes sorti dans les salles le même jour : au choix, le monde pas si rose de Barbie ou / et le monde selon Nolan… Les deux films parlent de l’humanité, de sa complexité… deux réflexions sur le Monde.

Film sorti le 19 juillet 2023 (3h01) de  Christopher Nolan | Avec Cillian Murphy, Emily Blunt, Matt Damon

L’histoire ?

En 1942, convaincus que l’Allemagne nazie est en train de développer une arme nucléaire, les États-Unis initient, dans le plus grand secret, le “Projet Manhattan” destiné à mettre au point la première bombe atomique de l’histoire. Pour piloter ce dispositif, le gouvernement engage J. Robert Oppenheimer, brillant physicien, qui sera bientôt surnommé “le père de la bombe atomique”. C’est dans le laboratoire ultra-secret de Los Alamos, au cœur du désert du Nouveau-Mexique, que le scientifique et son équipe mettent au point une arme révolutionnaire dont les conséquences, vertigineuses, continuent de peser sur le monde actuel…

Récit basé sur le livre American Prometheus: The Triumph and Tragedy of J. Robert Oppenheimer, de Kai Bird et feu Martin J. Sherwin, lauréat du prix Pulitzer

Un film complexe…

12ème long métrage de Christophe Nolan (Tenet, Inception, Interstellar… ) le réalisateur nous propose bien souvent des films assez complexes…

Et là 3 heures de film… Cela peut fait peur, c’est long ? oui et non…

Le film commence à partir de la réflexion, du parcours du physicien, parle du contexte politique (la 2eme guerre, le communisme / la guerre froide… ) jusqu’au du Projet Manhattan … jusqu’à l’élaboration de la première bombe atomique… jusqu’à son utilisation…

Et la suite ? … là j’dois dire que c’est le plus complexe, ce qui se passe après la création et l’utilisation de la BOMBE H … Je trouve tout de même que le parallèle des débats / “proces” du physicien alourdissent le film…

En même temps, la création et l’utilisation de la bombe H ne peut être abordée succintement…

“Avec Oppenheimer, Christopher Nolan sort de ses thèmes de prédilection. Il ne racontera pas une histoire grandiose utilisant du fantastique et des effets spéciaux (comme Inception ou Tenet), et ne raconte pas non plus un sentiment héroïque propre à rassembler les spectateurs (comme Dunkerque). En s’intéressant à la vie du scientifique derrière la première bombe atomique, il s’empare d’un sujet sombre, qui s’inscrit dans un flou moral concernant la mémoire de la guerre”. 

Source : premiere.fr

Une victoire… Des regrets…

On y découvre avec horreur l’histoire de la création de la bombe atomique, les dessous politique, les enjeux. Ambiance tendue, “entre thriller politique et film d’investigation”.

UN CASTING EXCEPTIONNEL dont l’acteur Cillian Murphy, que je j’appécie pour son role dans la série “Peaky Blinders” – où déjà il portait un couvre chef, troque sa casquette de gitan mafieux pour le chapeau du physicien- il compose cet homme brillant torturé, entre victoire et regrets… Magistral, il crève l’écran.

Au fil du film il y a des moments de “flashs” lumineux, étoiles / atomes… du symbolisme, la part de mystere de l’Univers, de la vie… Et aussi la lumière aveuglante de la bombe atomique, l’embrassement !!!!

Les sons, les crépitements de la radioactivité… les silences sont importants aussi, rajoutant à l’horreur, les ‘hallucinations” aussi, le mal être, les regrets, les doutes…

Robert Oppenheimer  1904 – 1967

J. Robert Oppenheimer, “père de la bombe atomique”, a déclaré : “Maintenant, je suis devenu la mort, le destructeur des mondes“, citant le texte hindou Bhagavad Gita après la détonation réussie de la première bombe atomique le 16 juillet 1945…

“Détruire le monde pour le sauver” ?

En 1939, Albert Einstein alerte le président américain sur le risque que les nazis construisent une arme atomique, ce qui pousse le gouvernement américain à développer sa propre bombe. C’est le projet top secret “Manhattan”, qu’Oppenheimer est chargé de coordonner. 

Plus de 70 scientifiques du projet Manhattan, dont Leó Szilárd, adressent une pétition au président Truman pour demander que la bombe ne soit pas larguée sur une cible au Japon, mais qu’elle serve uniquement d’avertissement. Oppenheimer ignore cette pétition et insiste pour que la bombe soit larguée sur une ville japonaise. Un mois plus tard, le 6 août 1945,  la bombe “Little Boy” est larguée sur Hiroshima, puis le 9 août “Fat man” tombe sur Nagasaki.  En tout, entre 103 000 et 220 000 victimes. Oppenheimer, justifie l’utilisation de ces bombe pour “abréger” le conflit avec le Japon et ainsi “épargner” la vie de centaines de milliers de soldats américains.  

“Hiroshima a été bien plus coûteux en vies et en souffrance inhumaine que ce que nous voulions pour arrêter la guerre. Mais c’est plus facile à dire, après coup…”  Voici les mots que prononcent Robert Oppenheimer au milieu des années 1960, dans une interview à la BBC et qui pourraient résumer l’ambivalence du créateur vis-à-vis de sa création.

Source : Radiofrance

 « Quand ils vous ont suffisamment puni, ils vous serviront du saumon et de la salade de pommes de terre, de faire des discours, de vous donner une médaille et de vous tapoter le dos, tout est pardonné. N’oubliez pas que ce ne sera pas pour vous… ce serait pour eux.» – Albert Einstein

Mais quel film… !! L’humanité, sa part effrayante, son horreur… LA BOMBE DE LA MORT !!!! Une analyse psychologique de l’inventeur de la bombe atomique !! Rien que cela !! Bravo !

Qu’attendez-vous pour aller le voir ? Un film surement plus nécessaire que le film “Barbie” quoique…

L’avis cinéma vous a plu ? Aimez, commentez et partagez

2 Commentaires
  1. kodjoe 2 mois Il y a

    donc Oppenheimer est complice en ayant choisi d’utiliser la bombe comme solution pour arreter un conflit ?

    Je n’arrive toujours pas à croire ou comprendre, mais ce mec a tué plus de 300 000 personnes normal ?

    • Auteur
      Influen'S Mans 2 mois Il y a

      Bonjour, “comprendre” l’histoire… pas de “normalité” non plus, le film expose pas mal de faits, c’est tout uncontexte… cela pose question bien sur. merci de votre commentaire. vous avez aimé le film ?

Laisser un commentaire

© 2023  by Aline Garcia Infographiste / KLEO Template from Seventh Queen

Contactez-nous

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

%d blogueurs aiment cette page :