Et si le bonheur se cueillait en Equateur ? par Ambre Franrenet

Merci à Ambre de m’avoir proposé son roman « Et si le bonheur se cueillait en Equateur ? « – en fait c’est un journal, elle y raconte son changement de vie, ses amours, ses amitiés, sa famille, ses peurs, ses doutes, ses envies, ses découvertes et émerveillements, ses regrets et .ses espoirs…et surtout son bonheur et sa quête d’elle-même.

Auteur : Ambre Franrenet | Nombre de pages :  145 | Éditeur : ILV Editions | Date de parution : 2013 | Genre : Biographie | Date de lecture :  Février 2014

À trente-trois ans, je possède tout ce qu’une femme peut souhaiter dans cette tranche de vie : un appartement agréable à Paris, une famille unie, des amis en or, une carrière prometteuse dans une agence de publicité, des voyages, une vie sociale exaltante… Et pourtant, une rencontre a fait basculer ma vie en Équateur, un départ aussi…

« En mettant le pied sur la terre d’Equateur, en plein cœur de la forêt amazonienne, j’ai d’abord pris le temps de m’émerveiller sur tout ce qui m’entourait, avant d’être frappée par la nouvelle d’un cancer qui a emporté mon père en quelques mois seulement. Condamné par la médecine traditionnelle, il avait tenté sa dernière chance avec l’aide d’un chamane réputé dans ma région. Tout au long de son combat, je me suis livrée dans un journal intime. Aujourd’hui, je le lui dédie ».

Son blog : http://voyagesbienetre.wordpress.com/


L’avis de Sybelline

Doit-on se perdre pour se trouver ? Ou se trouver pour enfin se perdre ?

Loin de Paris, loin de sa famille et de ses amis, Ambre quitte tout par amour et découvre l’Equateur, la vie simple et sauvage, loin de la surconsommation…

Un nouveau départ avec pleins de remises en question, de renonciations et d’acceptations…

C’est intimiste, sans tomber dans le voyeurisme, on y découvre ce que peut être une vie loin de notre civilisation occidentale, une quête de soi-même et des autres…

Un lâcher prise, un parcours initiatique…
Un retour à la nature.
Toute la partie concernant la relation fusionnelle père/fille est émouvante. La perte… Mais perds-t-on réellement les personnes qui nous quittent ? Nous quittent-elles vraiment, personnellement je ne le pense pas, il y a tant de choses qui restent en nous, avec nous…

 

J’ai dévoré ce e-book en même pas 2 journées. Le coté écolo-retour à la nature m’a plu, je ne sais pas si j’aurai ce courage, j’admire, on vit tellement à 100 à l’heure, déconnectés de la nature, détruisant notre environnement…

Et j’ai découvert que Ambre était en fait la compagne de l’auteur Sébastien Cazaudehore dont j’ai beaucoup aimé le roman « La tourmente du serpent » que je vous ai fait récemment gagné lors d’une des parties du « concours 300 j’aime ».

Merci à Ambre Franrenet

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :