Pardonnable, impardonnable de Valérie Tong Cuong

« Pardonnable, impardonnabl »e de Valérie Tong Cuong, auteur rencontrée au 1er salon littéraire organisé par l’association Lire C’est libre

Nombre de pages : 337 – Éditeur : Editions JC Lattès – Date de parution : Janvier 2015 – Genre :  Drame, contemporain – Date de lecture : avril-mai 2015 – Coup de coeur > En savoir +

Un après-midi d’été, Milo, douze ans, fonce à vélo sur une route de campagne. L’ivresse de la descente, un virage, et c’est la chute. Tandis que l’enfant se bat pour sa vie, c’est toute sa famille qui vole en éclats. Milo était censé réviser ses cours d’histoire. Que faisait-il sur cette route ? Chacun cherche le coupable, mais personne n’est innocent. Dans ce ballet des aveux où défilent ses parents, Céleste et Lino, son indéchiffrable grand-mère Jeanne et sa jeune tante Marguerite, se dessinent peu à peu les mensonges, les rapports de force et les petits arrangements qui cimentent cette famille. L’amour que tous portent à Milo suffira-t-il à endiguer la déflagration ?


L’avis de Sybelline 

Pardonnable, impardonnable…

Milo est le petit garçon adoré de tous.. Milo est la vie,  il est le centre d’une famille qui se déteste… Milo est la lumière parmi les ténèbres.
Et c’est l’accident…
 
Chaque membre de la famille va alors se débattre avec ce malheur qui les frappe de plein fouet… Une digue va se rompre. Sans Milo, la haine accumulée durant des années va se décupler, les cartes vont alors se brouiller et être redistribuées…
 
 
Quelle est la place de chacun ?
Chacun va se débattre avec le passé pour essayer de comprendre le présent. Ce sentiment de perte va  mettre à jour les non-dits et les mensonges qui leur permettaient de vivre ensembles jusqu’à l’accident de Milo.
 
Entre ce qu’ils croient/ne croient pas, ce qu’ils disent/ne disent pas ou encore ce qu’ils inventent… Tous ces simulacres servant à se protéger/à protéger les autres – Pour garder une dignité illusoire… Nous découvrons peu à peu leurs fragilités et leurs brisures, tous ces liens qui les unissent et les éloignent les uns des autres.
 
Tous ont un immense besoin de reconnaissance et d’amour…
Milo ne pouvant plus être le trait d’union entre eux, leurs coeurs et leurs langues vont parler…
 
Peut-on tout pardonner, même l’impardonnable ?
 
L’écriture de Valérie Tong Cuong est délicate, tout y est tendu et touchant, mon coeur s’est serré à milles reprises, j’ai eu peine à lire le dénouement, mes yeux se brouillaient dans mes larmes.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :