Catégorie : Lectures 2017

L’heure des fous – Nicolas Lebel

Paris : un SDF est poignardé à mort sur une voie ferrée de la gare de Lyon. « Vous me réglez ça. Rapide et propre, qu’on n’y passe pas Noël », ordonne le commissaire au capitaine Mehrlicht et à son équipe : le lieutenant Dossantos, exalté du code pénal et du bon droit, le lieutenant Sophie Latour qui panique dans les flash mobs, et le lieutenant stagiaire Ménard, souffre-douleur du capitaine à tête de grenouille, amateur de sudoku et de répliques d’Audiard

Malibu Cheesecake – Les pin-up d’Olivia de Berardinis

Plus de 100 peintures et dessins de pin-up commentés par Olivia De Berardinis. De la technique aux modèles en passant par le processus de création, cette illustratrice mondialement connue, qui signe ses œuvres sous le nom d' »Olivia », nous dévoile dans 160 pages en couleurs tout son talent.

La nuit je mens – Cathy Galliègue

Mathilde pensait avoir rencontré l’homme de sa vie, Gaspard, un homme savoureux, presque parfait. Mais son premier amour, Guillaume, réapparaît la nuit, en songe…

Je me suis tue – Mathieu Menegaux

Du fond de sa cellule de la maison d’arrêt des femmes à Fresnes, Claire nous livre l’enchaînement des faits qui l’ont conduite en prison

Butor – Vincent de Longueville

Butor a froid aux pieds. Il quitte alors La Colline qui l’a vu naître pour un monde dont il ne sait rien. Dans La Vallée, il se découvre une ambition : devenir un membre de l’espèce humaine aussi moyen que possible

Manga – Quartier lointain de Jîro Taniguchi

Transporté dans la peau de l’adolescent qu’il était à 14 ans, Hiroshi redécouvre son passé en questionnant sa famille et ses amis. Il le revit également, et lorsque le jour approche où son père a disparu sans explication, Hiroshi se demande s’il peut changer ce passé ou s’il doit le revivre, impuissant.

L’arborescence – Jean-Charles Remy

ques semaines au héros de ce livre pour comprendre que la métamorphose qui s’opère en lui et le fait démesurément grandir lui interdit une vie normale au sein de la cité qu’il est contraint de fuir pour la campagne puis la montagne.