Les larmes de satan de Gilles Milo-Vacéri

Merci à VFB Éditions pour ce partenariat, j’ai lu « Les larmes de satan » sur ma liseuse.

« On oublie pas les blessures et la souffrance, on prend juste à vivre avec et on avance »
Nombre de pages : 618 – Éditeur : VFB Editions – Date de parution : NC – Genre :  Romance historique  – Dans ma bibliothèque : e-book – Date de lecture : Nov.-Dec. 2014

En savoir +

Antoine a appris à endurer le pire, il a malgré tout appris l’amour, les valeurs, le respect d’autrui. Accusé à tort d’un crime, il est envoyé au bagne. La 2eme guerre mondiale éclate et Antoine se voit enrôlé pour défendre son pays de l’envahisseur allemand. Il rejoins par la suite la résistance à Paris. Il va y connaitre l’amitié et l’amour.  Entre actes de folie et de bravoure, Antoine va se retrouver à Auschwitz – Birkenau en Pologne… l’horreur absolue…  « Antoine Boulan trouvera-t-il sa rédemption ou est-ce que les atrocités de la guerre auront raison de sa bravoure et de ses principes ? Que trouvera-t-il au bout de son chemin, en marge de la guerre ? Quel prix devra-t-il payer pour retrouver une simple raison de vivre ? »

La vie n’est pas faite que d’une seule route. Nous avons le droit de nous tromper, de faire des erreurs et même parfois de trahir les valeurs en lesquelles nous croyons. Heureusement, on peut toujours revenir sur le bon chemin. Le tout est de le vouloir. On ne peut pas effacer ses fautes. Jamais. On peut simplement changer pour faire plus de bien que le mal causé par erreur ou involontairement.


L’avis de Sybelline

Les larmes de satan… L’intégrale

Oui nous avons tous « un devoir de mémoire », nous ne devons pas oublier  – Ce roman débute par une superbe préface de l’auteur.
 
 
Le lecteur se retrouve au cœur de l’action avec tous ces hommes et toutes ces femmes luttant pour la liberté, face à un ennemi et à une collaboration française qui fait que souvent la frontière ami/ennemi est infime. A qui faire confiance ?
 
Antoine, porteur de valeurs, d’humanité, fédérateur, chef de la résistance, meneur – héros malgré lui – est un personnage attachant et si humain. Un homme qui se lance corps et âme dans le combat, avec ses tripes et son intelligence. Souvent au mépris du bon sens, pour défendre des valeurs, des amitiés, des amours… pour défendre le droit au respect et à la vie.
 
 
 
La fragilité/la sensibilité du cœur sont bien souvent une force – de ce fait ce héro a des ressources insoupçonnées, il possède une incroyable capacité d’adaptation, il se surpasse et va au bout des limites du possible.
 
 
Tout ce récit n’est pas gratuit, tout cela a malheureusement existé… L’Enfer sur Terre a existé et mettre en lumière ce pan d’histoire est nécessaire, au vu de la montée actuelle de l’extrême droite.
 
Ne jamais oublier que l’on a franchit la limite de l’horreur…
 
Je ne sais pas si le documentaire ‘Nuit et brouillard‘ est encore diffusé aux élèves ? J’espère que oui, ce document choc sur les camps de déportation doit être vu. Il ne faut pas oublier, il faut faire cet effort de mémoire, ne jamais oublier cette extermination en masse d’hommes, de femmes et d’enfants.
 
Comment a-t-on pu laisser faire cela ? On ne pourras plus jamais dire qu’on ne savais pas, on sait que l’humanité est capable de cet extrême. Plus jamais cela ! Refusons !
Une plongée dans l’horreur de la guerre qui ne vous laissera pas indemnes, il y a des passages très durs voire choquants. On ne peut être que touché par ce roman, on ne peux que pleurer et se révolter. J’ai pleuré à de nombreux moments de la lecture, mon ventre s’est noué, je suis restée ‘sans voix’, choquée face à la violence des images qui me venaient.
COUP DE COEUR

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :