Stupeur et tremblements de Amélie Nothomb

J’ai lu « Stupeur et tremblements » dans le cadre du challenge ‘Je lis Amélie »

Nombre de pages : 186 – Éditeur : Editions Livre de Poche – Date de parution : 1999 – Genre : Contemporain, autobiographie – Date de lecture : Mars 2015 > En savoir +

Au début des années 90, la narratrice est embauchée par Yumimoto, une puissante firme japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l’implacable rigueur de l’autorité d’entreprise, en même temps que les codes de conduite, incompréhensibles au profane, qui gouvernent la vie, sociale au pays du Soleil levant. D’erreurs en maladresses et en échecs, commence alors pour elle, comme dans un mauvais rêve, la descente inexorable dans les degrés de la hiérarchie, jusqu’au rang de surveillante des toilettes, celui de l’humiliation dernière.

L’avis de Sybelline

Stupeur et tremblements…

Amélie, jeune occidentale se retrouve au beau milieu de « l’enfer » – la rigueur et les code du travail de la société japonaise. Bien que très aguerrie des mœurs nippones et de leur sens de l’honneur – elle a passé toute son enfance au Japon – Elle découvre la réalité du système japonais.

Elle nous fait découvrir ce peuple dont l’éducation est faite de rigueur et de principes.

Amélie et son grain de folie ! La naïveté même,  l’imagination débordante et la sensibilité à fleur de peau. Tout y est décalé et bourré d’humour comme on aime !

Un petit livre autobiographique très agréable mais pas non plus le meilleur que j’ai lu de l’auteur.

C’est très intéressant de comprendre le parcours de l’auteur. ce livre est précédé par « Métaphysique des tubes » qui raconte son enfance, je l’ai également lu et beaucoup aimé (pas de chronique).

Le prochain de que je vais lire de l’auteur : « Cosmétique de l’ennemi ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :