La petite fille qui aimait la lumière de Cyril Massarotto

« La petite fille qui aimait la lumière m’a été offert par ma partenaire Violaine qui l’a lu dans cadre d’une lecture commune.

Nombre de pages : 288 – Éditeur : Edtions Pocket – Date de parution : NC
Genre : Contemporain – Date de lecture : Mars 2015 > En savoir +

Barricadé dans sa maison dans une ville déserte, un vieil homme prend des risques fous pour recueillir une petite fille blessée. L enfant ne parle pas, elle ne prononce qu un mot : « Lumière », elle qui a si peur du noir. Alors le vieillard parle, il lui raconte la beauté de la vie d’avant, les petites joies du quotidien, son espoir qu on vienne les délivrer. Il lui enseigne la possibilité d un avenir, quand elle lui offre de savourer le présent.

Cyril Massarotto explore avec toute la finesse et la profondeur à laquelle il nous a accoutumés depuis son premier livre, Dieu est un pote à moi, la relation filiale qui se noue entre ces deux êtres que tout oppose.


L’avis de Sybelline

La petite fille qui aimait la lumière

Quelle merveille, je comprends pourquoi ce partage, pourquoi ma partenaire a voulu que je le lise à tout prix !

Magnifique !

L’histoire en huit clos de cette petite orpheline et de ce vieux monsieur, si seul depuis la mort des siens, est pleine de tendresse et d’humour.

L’homme a besoin d’espoir pour survivre, les liens vont  donc se tisser, entre  « monsieur Papi » et cette petite fille perdue. Ils vont s’apprivoiser et s’attacher l’un à l’autre, chacun avec ses peurs et ses espoirs…

Quel joli style, comme dans « 100 pages blanches », l’auteur sait tirer les cordes sensibles. Cyril Massarotto nous communique aisément de l’espoir face au désespoir de la situation post apocalyptique.

Ce roman se lit tout seul, on est emporté, on y pleure, on y rit, on y a peur, que de nuances et de couleurs dans les émotions.
Merci Violaine. Un roman à lire de toute urgence.
COUP DE COEUR

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :