Des fleurs pour Alguernon de Daniel Keyes

« Des fleurs pour Alguernon » de Daniel Keyes. Je vous reparle de ce livre que j’ai lu en 2010, ayant regardé le film ce jour (loué à la médiathèque), l’occasion de faire une chronique plus complète pour vous le faire découvrir ou re-découvrir cette oeuvre.

Editions j’ai lu – 252 pages

En savoir +

Algernon est une souris blanche de laboratoire dont les capacités intellectuelles ont décuplé grâce à une expérience scientifique. Deux chercheurs tentent alors d’appliquer leur découverte sur un être humain.
 
Charles est un attardé mental de 32 ans. Il est employé comme homme de ménage dans un lycée. Rejeté par sa famille, objet de plaisanteries, et voulant à tout prix devenir « intelligent », Charles accepte de devenir ce premier cobaye humain et subit cette intervention. Il apprend à lire, à écrire, devient peu à peu intelligent, puis très brillant.
 
Il découvre l’amour avec Alice, sa prof de piano.
Mais cette évolution intellectuelle ne s’accompagne pas d’un développement affectif.

L’avis de Sybelline

Des fleurs pour Alguernon
 
Avoir un enfant pas comme les autres, « attardé » comme on dit, ce n’est pas simple…
Qui en souffre le plus ?
– les parents qui mettent tout leur espoir en cet enfant et sont déçus ne n’en voir aucuns se concrétiser ?
– l’enfant qui ne s’en rends pas compte sauf au travers des yeux de ses parents ?
Un enfant ne demande qu’attentions, protection et amour…
Cette oeuvre apprends beaucoup sur la ‘différence’, sur ce qu’être ‘normal’ ou pas… Cette notion de QI, de qui est intelligent ou ne l’est pas ! Certes Charlie au départ est bien démuni de tout cela mais en est-il malheureux ?!? Certes il aimerait être intelligent, il se dit que ce serait bien et quand il le devient, tout devient – ou presque possible… Il en est fier.
 
Sauf que ce que voulait Charlie, c’est être ordinaire et pas extra-ordinaire… Juste être « normal », comme tout le monde…. L’expérience va le rends TRES intelligent… Mais tout va déraper…
 
Le personnage est très attachant, tout cela amène à une grande réflexion sur l’handicap mental.
 
J’ai préféré le lire plutôt que voir le film, c’est bien plus touchant. Julien Boisselier qui jour Charles est très convaincant. Bravo, c’est un rôle difficile, la transformation est étonnante.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :