Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson

« Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » de Jonas Jonasson… Excellente lecture ! J’ai adoré ! D’excellentes rigolades. Trop fort !!!

Titre du roman : Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire | Auteur :  Jonas Jonasson | Origine : Suède |Traduction : Caroline Berg |Nombre de pages : 507 | Editeur :  Éditions Pocket – Edition limitée COLLECTOR |Date de parution : 2009 – Genre : Contemporain, Humour | Date de lecture : Juillet 2013 – COUP DE COEUR

En savoir +

Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l’attendent pour célébrer l’événement, Allan Karlsson s’échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur. Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l’espoir qu’elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats… Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au coeur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté.


L’avis de Sybelline

« Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » de Jonas Jonasson… Je le conseille vivement !

Il y a 2 plans de lecture : le passé et le présent d’Allan Karlson.

Expert en explosifs, ses compétences vont l’emmener loin, très loin, au devant de dangers certains… A chaque fois on se dit : « Ayé Allan ne va pas s’en sortir »… Et il s’en sort !!!! Quelle épopée !!!  Il se retrouve à des points clés de l’histoire et coutoie les grands de ce monde… par hasard – ou presque – A la « Forest Gump ».

Ce vieux là est si zen, naif et sa devise est « ce qui doit advenir, adviendra ».

Et 2005, en fuite, avec une valise pleine d’argent, il rencontre Julius, petit malfrat reclu dans une gare désaffectée. Puis Benny, le vendeur de hot-dog : drôle d’histoire aussi que la sienne, il ne pouvait que croiser Allan. Il y a aussi Mabelle, petite bonne femme rousse qui jure tout le temps…

Les personnages sont hors normes et si attachants… Une bien fine équipe !

C’est vraiment très agréable à lire, c’est très amusant, c’est vraiment bien écrit, y a beaucoup de trouvailles, de rebondissements.

Pas étonnant qu’ils comptent en faire un film. Film que je ne vous conseille pas trop… Il est ennuyeux au contrario du livre

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :