La fille qui ne croyait pas aux miracles de Wendy Wunder

J’ai pris à ma médiathèque « La fille qui ne croyait pas aux miracles » de Wendy Wunder

Auteur : Wendy Wunder | Nombre de pages : 376 | Editeur : Black Moon | Date de parution : NC | Genre : Jeunesse | Emprunt médiathèque | Date de lecture : juin 2013

L’auteur ?

Wendy Wunder est une auteure américaine qui enseigne également le Yoga a Boston. La fille qui ne croyait pas aux miracles est son premier roman

Campbell  (dit Cam) a 17 ans. Atteinte d’un cancer, elle est persuadée qu’elle va mourir avant ses 18 ans. Déterminée à la sauver, sa mère l’embarque dans un road-trip en direction de Promise, une ville magique réputée pour ses miracles. Résignée, Cam ne croit pas plus à une possible rémission qu’aux superstitions ridicules de sa mère, mais se laisse tout de même entraîner dans cette aventure. Arrivées à destination, elles sont vite témoins d’événements inhabituels : les pissenlits deviennent pourpres, on aperçoit des flamants roses au large de l’Atlantique et Cam retrouve une mystérieuse enveloppe contenant une liste de choses à faire avant de mourir… Aidée d’Asher, un garçon non moins mystérieux, Cam exécute peu à peu chaque point de la liste et apprend à croire en elle, en l’amour, et même… aux miracles.

L’avis de Sybelline

« La fille qui ne croyait pas aux miracles » de Wendy Wunder

Déjà, superbe couverture, joli titre, j’avais lu de bonnes choses sur le net et cela m’a donné envie de le lire, je l’ai donc emprunté à la médiathèque. Je ne le regrette pas.

Campbell est si attachante, ce joli petit bout de femme exotique et fantasque, si cartésienne, qui se bat contre sa maladie depuis des années, contre ses peurs et angoisses, en a ras le bol des traitements contre son cancer…

Elle accepte donc d’aller vivre dans un endroit magique et magnifique – de jolis descriptions de paysages, mer, couchers de soleils, flamants roses, phare… Cet endroit pourrait la sauver… Sans y croire… Entourée de sa maman et de sa petite soeur, Cam fait son apprentissage de la vie, c’est comme des grandes vacances d’été, elle se laisse gagner par l’insouciance et par l’amour…

Un concentré de présent, de choses à vivre avant qu’il ne soit trop tard… 

Réussiras t elle a cocher tous ses vœux sur sa liste « flamant rose » ?

Un morceau de vie à 100 à l’heure, ce roman se lit très bien, de jolis moments très émouvants, très drôles aussi, l’histoire du carnet m’a un peu fait pensé au film « Sans plus attendre« .
J’ai bien aimé, très sympa à lire. Ce n’est pas un coup de cœur non, mais une jolie lecture, très agréable, une petite histoire touchante.
« La médecine ne suffira pas. Tu as besoin d’un miracle. »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :