Nostalgie, quand tu nous tues de Rodolphe Fontaine

« Nostalgie, quand tu nous tues » ne jolie découverte. J’ai aimé les joutes verbales entre ces deux amis d’enfance : toutes ces petites citations bien placées tout le long du récit.

Nombre de pages : 228 | Éditeur : Éditions Les 2 Encres (sang d’encre) |Date de parution : 2012 |Genre : Polar, Suspense | Date de lecture : mai 2016

Lorsqu’un corps sans vie est retrouvé à Rouen, au pied du pont Flaubert, le commandant de police Marius Korda est persuadé d’une chose : il a déjà croisé la victime lorsqu’il était en compagnie de son meilleur ami, Hippolyte Delyon. Alors que l’enquête n’en est qu’à ses balbutiements, un nouveau meurtre est commis et les deux amis se rendent compte que le passé des victimes est lié au leur.

Peu à l’aise dans cette affaire, Marius n’hésite pas à mandater Hippolyte pour mener des investigations non officielles. Mais le résultat de ces dernières pose un véritable problème : celui par qui les crimes sont perpétrés semble être la première victime de cette série de meurtres…


L’avis de Sybelline


« Nostalgie, quand tu nous tues », une lecture idéale. Un coup de coeur.
J’ai vraiment beaucoup aimé et pour plusieurs raisons :
Les personnages sont si attachants, on ressent la forte amitié entre Hyppo et Marius, deux hommes très différents et si complémentaires.

L’écriture est jolie, c’est rond et fluide, de ce fait on est vite plongé dans l’histoire. De plus, le suspens est bien entretenu, le tout est si bien mené.

J’ai beaucoup aimé le coté très musical : quelques morceaux musicaux cités de ci de là. Cela ressemble tellement à l’auteur Rodolphe Fontaine, celui-ci partageant régulièrement des humeurs musicales sur Facebook.
Une lecture captivante.
Une jolie découverte puisque c’est le premier roman que je lis de l’auteur. Un auteur à suivre.

D’ailleurs j’ai un 2eme ouvrage à lire : « Mortelle tutelle ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :